31déc

Les poètes, Paul Fort

par Gavroche Commentaires fermés

  « Je coupais des strophes, comme dans La marine…« . C’est peu dire. Et la lecture de l’original montre que ces coupures ôtent à L’amour marin son caractère désanchanté, et pour tout dire sombre (voir la dernière strophe). A part ce choix délibéré, les variantes se limitent à deux petites modifications de tournures et à deux […]

Tags:

12345...19

Chemins de mots et de poesies |
Eloge de la critique |
Livredethot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Yengift
| Stephanienerita
| Stephanie durieux