29déc

Par lui-même

par Gavroche Commentaires fermés

          On entre à pas feutré dans l’intimité du chanteur. Pendant 2h, Georges Brassens si pudique, se découvre, parle, chante. Rien d’extraordinaire, juste son quotidien filmé entre 1952 et 1957. Au tout début de sa carrière, avec l’un de ses premiers salaires, Georges Brassens s’offre une caméra 16 mm. Il tourne […]

Tags:

1234

Chemins de mots et de poesies |
Eloge de la critique |
Livredethot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Yengift
| Stephanienerita
| Stephanie durieux